Le blog de Sylvie Etche

Le blog de Sylvie Etche

Journal de l'actualité de mon livre : Le cri du Toucan

20 et 21 mai 2017 :

4ème édition du Printemps du livre de Lannemezan (65)

 

 

Lannemezan_21mai2017.jpg

 

 

10 décembre 2016 

La médiathèque de Muret a organisé une journée-rencontre-dédicace entre les auteurs muretains et le public de la médiathèque, afin de lui faire découvrir les productions des auteurs de sa ville.

Quelle sublime journée ! Quel accueil !

Et pour couronner le tout, un magnifique sapin de livres trônait dans la salle.

 

 

09dec16.jpg

 

 

15409668_10209886553538948_1007488797_o.jpg

 

 

Sapin de livres.jpg

 

 

 

 

 05 novembre 2016 :

Festival de lectures à voix haute de l'Union (31) organisé par l'association Air de Rien :
Le cri du Toucan participe à l'atelier sur le thème : "Ces relations qui nous détruisent" !

 

 

Festival l'Union 05nov2016.jpg

 

 

 

 

17 septembre 2016

Festival des auteurs et comédiens de Marsolan :

Une journée ensoleillée dans le Gers pour une séance de dédicaces en plein air

 

Marsolan1.jpg

 

 

Lecture publique à voix haute d'un extrait du Cri du Toucan par les comédiens du festival

 

 

Marsolan3.jpg

 

 

 

 

 

 29 juillet 2016 :

 

A l'occasion du passage du Cri du Toucan à Saint Jean Pied de Port, une interview à Radio Irouléguy !

L'interview et ses rediffusions ont été suivies de jeux radiophoniques qui ont permis à des auditeurs de gagner des exemplaires du livre.

Durée de l'interview  : 8 minutes

Pour l'écouter, cliquez sur le fichier ci-dessous et branchez le son Rigolant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 et 12 juin 2016 : Grand salon du livre d'Oloron Sainte-Marie (64)

Un salon dynamique animé par des bénévoles fort sympathiques.

 

Oloron11juin2016.jpg

 

 

 

Le salon est prêt, les portes vont pouvoir s'ouvrir au public !

 

Salon-Oloron12juin16.jpg

 

 

 

Au déjeuner : paella géante réalisée par les bénévoles, et dégustation de Jurançon !

 

Paella-Oloron.jpg

 

 

 

Un des grands moments du salon : ma rencontre avec Zoé Shepard, auteur de "Ab-so-lu-ment débordée : comment faire les 35 heures en .. 1 mois" , et qui a fait en 2013 l'objet d'un article sur mon blog : ici !

 

 

Zoe-Shepard-et-moi.jpg

 

 

 

 

 

 

 

14 et 15 mai 2016 : Superbe salon du livre de Saint-Lary Soulan.

Un accueil exceptionnel par l'équipe organisatrice, qui a logé à l'hôtel, nourri et chouchouté pendant ces deux jours tous les auteurs invités au salon.

Un grand merci à la ville de Saint-Lary !

 

 

StLary2.jpg

 

StLary1.jpg

 

 

 

StLary3.jpg

 

 

On ne repart pas de Saint-Lary sans gouter à la spécialité locale : un gâteau à la broche artisanal, miam

 

Gateau a la broche.jpg

 

 

 

 

 

21 février 2016 : Salon du livre de Seissan : une magnifique journée dans le Gers, et un accueil fabuleux dans la médiathèque !

 

Seissan21fev16.jpg

 

 

 

30 et 31 janvier 2016 : Salon du livre de Navarrenx (64)

 

 

 

Navarrenx_30janv16.jpg

 

 

 

Une interview par Radio Oloron

 

Interview Navarrenx 31 janv16.jpg

 

 

 

 

 

02 janvier 2016

Un article dans La Dépêche ce samedi 02 janvier sur ma présence à l'Espace Culturel de Lourdes

 

 

 

La Dépêche 2 janvier 2016-2.jpg

 

 

 

 

 

19 décembre 2015

Séance de dédicaces à l'Espace Culturel Leclerc Méridien de Tarbes

Encore de bien jolies rencontres.

 

Affiche Leclerc tarbes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

12 décembre 2015

Séance de dédicaces à l'Espace Culturel Leclerc de Lourdes, et un bel accueil !

 

AfficheLeclercLourdes.jpg

 

 

 

21 et 22 novembre 2015

Salon du livre de Saint-Lys

 

Affiche Prix StLys.jpg

 

 

Le stand est prêt, c'est parti pour 2 jours de dédicaces, de rencontres avec d'autres écrivains, et d'échanges avec les visiteurs !

 

Stand.jpg

 

 

Il est 10 heures, le salon va ouvrir ses portes

 

Stand St Lys.jpg

 

 

 

 

A midi, Monsieur le Maire appelle les 5 auteurs sur scène pour la remise du Prix de la ville.

 

Le Prix va à Alain Roquefort, pour son roman "Sous le velours, l'épine" qui a déjà remporté le Prix Femme Actuelle et le Prix spécial du jury des Gourmets des Lettres en 2014.

 

Quand, de façon inattendue, le gagnant est appelé au micro pour faire un petit discours, j'ai des sueurs froides et je réalise que si ça avait été moi, eh bien j'avais complètement négligé de préparer quelques mots ...

 

 

Ci-dessous : Monsieur le Maire, accompagné du jury du Prix de la ville, et des 5 auteurs nommés pour le Prix.

 

 

Remise du prix 2015.jpg

 

 

 

Le salon a lieu pour la 24ème année, il rencontre un grand succès et le public afflue en nombre

 

 

Vue du salon.jpg

 

 

 

Me voici, en bonne place aux côtés de la formidable écrivain Claudette Seres et ses romans du terroir

 

Claudette.jpg

 

Bilan du weekend : un magnifique salon, un public chaleureux, une ambiance conviviale, des rencontres riches et variées, et une équipe organisatrice au top !

Merci en particulier à Armelle, Christine, Nathalie.

Merci aussi à Monsieur le Maire, qui a pris la décision de maintenir le salon malgré le contexte national douloureux.

 

Rendez-vous l'année prochaine à Saint-Lys !

 

 

 

20 novembre 2015

Pot-au-feu littéraire à Saint-Lys

 

Le cri du Toucan est sélectionné pour le Prix de la ville de Saint-Lys 2015 ! 

A ce titre je suis invitée au pot-au-feu littéraire organisé par la ville ce vendredi soir 20 novembre, en compagnie des 4 autres auteurs sélectionnés mais aussi du Maire de la ville et de l'équipe organisatrice du salon du livre.

 

 

 

Menu.jpg

 

 

 

 

 

Une centaine de personnes ont réservé leur place.

Le conteur sénégalais Boubacar N'Dyaie assure l'animation avec des intermèdes hilarants, quant au comédien Francis Azéma il a été invité à faire une lecture à haute voix d'extraits des 5 romans sélectionnés pour le Prix de la ville.

 

Lecture publique.jpg

 

 

 

 

 

Une délicieuse soirée, dans tous les sens du terme !

 

 

Pot au feu.jpg

 

 

 

 

 

Petite surprise réservée aux auteurs : leur set de table est personnalisé à l'effigie de leur roman, quel joli souvenir !

 

 

 

Set et tarte crumble.jpg

 

 

 

Moment gastronomique, moment émotion, moment de convivialité avec tous ces amoureux des livres ... Merci à Armelle Fernandez et à toute l’équipe pour cette si belle soirée !

 

 

 

 

10 octobre 2015

Après le Salon du livre de Bagnères de Bigorre du 03 et 04 octobre auquel j'ai assisté en tant qu'observatrice, me voici aujourd'hui à mon tout premier salon du livre en tant qu'auteur :

le Salon du livre Profane et Sacré de Lourdes ! Une magnifique expérience, que je renouvellerai à Saint-Lys avec joie.

 

 

Stand Lourdes 10oct15.jpg             StandLourdes2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

02 septembre 2015

Voici un joli blog intitulé "Conseils pour les propriétaires d'équidés",  qui fait un billet ce mois-ci  sur Le cri du Toucan !

Mille mercis à la bloggeuse Emilie et longue à vie son blog ! Voici le lien vers l'article :

//leblogdedalawan.blogspot.fr/2015/09/le-cri-du-toucan.html

 

 

 

11 aout 2015

La rubrique "Point littéraire" du magazine équestre l'Equit à la Une de la rentrée (N°12, septembre/octobre 2015) est consacrée au cri du Toucan !

Un grand merci à toute l'équipe pour cette gentillesse. Vous trouverez l'article page 10 du magazine, et ci-dessous en capture d'écran (cliquez sur le texte pour l'agrandir et le rendre lisible).

 

Equit a la Une_couv.jpg           Equit a la Une_Sept2015.jpg

 

 

 

23 juillet 2015

 

On parle du Cri du Toucan dans le numéro 51 du magazine "Cavalière, le féminin du cheval" !

Merci à ma lectrice Emilie de me l'avoir signalé. 

 

Cliquez sur l'image  pour l'agrandir : article au bas de page

 

Article_cavaliere.jpg Couverture-cavaliere.jpg

   

 

 

 

 

 

 

 

 

05 juin 2015 : Le cri du Toucan à l'honneur de la veillée littéraire de l'association Air de Rien

 

 

Qu'ont en commun toutes ces personnes qui m'observent attentivement, assises en rang en face de moi ?

Ce sont tout simplement des amoureuses de littérature.
Elles sont venues écouter la lecture à voix haute qui est faite de mon roman, Le cri du Toucan, que l'association Air de Rien a mis à l'honneur de sa veillée littéraire ce vendredi soir 05 juin 2015.
Par cette belle et chaude soirée d'été, nous sommes installés dans le jardin de la belle villa toulousaine qui nous accueille. La gorge sèche, paralysée par le trac comme chaque fois que je dois prendre la parole en public, je suis assise sur ma chaise au centre de l'assistance, invitée tout d'abord à présenter mon livre. Tous les regards sont braqués sur moi, pourtant je brave ma timidité pour me lancer dans un monologue où je raconte l'intrigue et les personnages du roman.
Difficulté rajoutée à l'exercice : cette histoire, c'est la mienne.
Je m'applique à respirer et je balaye des yeux le public pendant que je parle, mais mon regard flou n'en retient aucune image, toute concentrée que je suis sur la clarté de ma diction et la cohérence de mon propos.
Première étape terminée. Le temps de la lecture est maintenant arrivé.
Je laisse place à celui qui est chargé, durant les 30 prochaines minutes, de lire à haute voix le passage de mon livre que nous avons choisi ensemble. Un lecteur de prestige puisqu'il s'agit de Diego Arrabal, écrivain de romans policiers, dont le roman "A quoi rêvent les chats lorsque le printemps tarde ?" a lui-même été mis à l'honneur lors de la précédente veillée.
La lecture se déroule, juste, vivante, et le public écoute avec le plus grand intérêt cet homme lui conter une histoire de femmes.
La luminosité décline doucement comme la lecture s'achève. Il est temps que je reprenne place au centre des attentions, pour expliquer d'abord les raisons pour lesquelles j'ai écrit mon livre, puis répondre ensuite aux questions nombreuses et curieuses de l'auditoire. J'y réponds de mon mieux, amusée et plus détendue cette fois.
Le maitre mot de la soirée : le partage. L'échange entre auteur et lecteurs. Voilà la raison d'être de l'association Air de Rien, qui prend à contresens les autoroutes de l'industrialisation du livre et crée des réseaux parallèles de diffusion des textes auprès du public.
Lorsque tard dans la nuit la soirée s'achève, et que le bonheur du moment partagé se lit sur les visages, je me sens comblée.
Mes plus sincères remerciements vont à Anne, l'organisatrice de la soirée, pour m'avoir fait l'honneur de m'inviter, à Diego Arrabal, qui par sa lecture subtile a su restituer tout l'esprit de l'extrait choisi, et enfin à toutes ces personnes anonymes qui sont venues à notre rencontre.
Cette soirée restera pour moi inoubliable.
 
Retrouvez l'association Air de Rien sur leur site web : //airderien.wix.com/airderien 

 

 

 

20 mars 2015

De nombreux évènements littéraires en préparation !

- Le cri du Toucan est à l'honneur en juin 2015 dans la veillée littéraire de l'association l'Air de Rien à L'Union : lecture à haute voix de passages du livre par un lecteur professionnel

- Invitation au salon du livre de Lourdes : octobre 2015

- Invitation au salon du livre de Saint-Lys : weekend-dédicace les 21 et 22 novembre 2015

Et enfin, Le cri du Toucan est parmi les 5 romans du Grand Sud nommés pour le Prix de la Ville de Saint-Lys. Merci à la ville pour cette surprise et cet honneur !

 

 

 

02 février 2015

La semaine suivant mon interview sur Radio présence, me voici à nouveau invitée à la radio par Philippe Nonie, et cette-fois j'ai mon propre invité :

Diego Arrabal, pour son roman L'énigme de la rue des Brice (voir rubrique : Clins d'oeil littéraires).

Interview en ligne sur youtube ici (cliquez sur l'image, et branchez le son) :

Durée : 17'35mn

 

 

 

 

27 janvier 2015 

 

Mon interview par Philippe Nonie sur Radio Présence est en ligne  sur youtube !

Cliquez sur l'image ci-dessous, et branchez le son.

Durée : 17 minutes.

 

 

 

 

18 janvier 2015

 

En ce dimanche 18 janvier 2015, Le cri du Toucan est à l'honneur dans la Dépêche du Midi ! 

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

 

Critique-Ladepeche18jan15Web2.jpg

 

 

 14 janvier 2015 :

Création sur ce blog du LIVRE D'OR, pour rassembler les plus gentils courriers de lecteurs que je reçois.

  

 

 

10 janvier 2015 :

 

 En ce samedi 10 janvier ensoleillé, j’étais invitée dans les studios de Radio Présence par Monsieur Philippe Nonie, écrivain, directeur littéraire de la maison d’éditions Paul&Mike et animateur de l’émission littéraire « Un livre, un jour, un auteur » pour enregistrer ma première interview radio pour parler de mon livre, Le cri du Toucan. 

 

Telle une bachelière paralysée par le trac, la bouche sèche parce que c’est ma première « vraie » interview et que je n’ai pas eu à l’avance les questions qui vont m’être posées, me voilà installée au micro, face à Philippe mais aussi à ses deux chroniqueuses, Chloé et Laurie. L’atmosphère est douce et confinée.

 

Après m’avoir présentée, et avoir lu la quatrième de couverture du livre ainsi que deux extraits du roman, Philippe m’interroge sur mon histoire. Il a aimé le livre; Il en parle tout en finesse. Il réussit à me mettre en confiance et à me faire parler, moi qui parle peu.

Dans le studio, le silence règne. L’émotion est palpable. Les questions s’enchaînent, et je me détends peu à peu. J’avais commencé en apnée, je reprends mon souffle. 

 

Et voilà déjà l’interview qui s'achève. C’est dans la boite, en une seule prise ! Philippe me remercie, et confirme l’émotion qui s’est dégagée de ce moment.

Puis il annonce une première dans l’émission : il me réinvite la semaine prochaine, en me donnant carte blanche pour inviter à mon tour l’auteur de mon choix !

Il m’avait avertie de la démarche et j’ai donc invité à me rejoindre dans les studios l’écrivain Diego Arrabal, auteur de romans policiers. Nous appartenons au même club d’auteurs de Midi-Pyrénées et j’ai eu un coup de cœur pour ses romans, le voilà donc à mes côtés pour l’enregistrement d’une seconde émission dans la foulée de la première.

 

Après m’avoir accueillie de nouveau Philippe me propose maintenant de présenter mon invité.

Je présente Diego Arrabal puis lis la quatrième de couverture de son dernier roman : L’énigme de la rue des Brice, polar qui vient d’obtenir le Prix Leopold 2014 – coup de cœur du jury et dont vous pouvez trouver la critique sur mon blog, ici.

Philippe poursuit avec l’interview de Diego qui, en habitué des studios de radio, a beaucoup plus d‘aisance que moi, ce qui donne une interview vivante et dynamique.

 

A l’issue de nos interviews respectives je me sens heureuse d’avoir rencontré des gens aussi formidables, comblée d’avoir vécu cette expérience, et fière d’avoir surmonté ma timidité pour relever le challenge.

 

 

StudioRP_10jan15_9.jpg

 

Je tiens à remercier de tout coeur pour cette journée mémorable :

 

 

 

 

 

 

 

  •  Radio Présence, et en particulier Philippe à la régie.

   

  

 

 

23 décembre 2014 :

Publication par mon éditeur (sur le site Edilivre) de ma première interview écrite.

Ici: 

//www.edilivre.com/communaute/2014/12/23/rencontre-avec-sylvie-etche-auteur-de-le-cri-du-toucan/#.VJqCksDUk

 

 

  

 

Décembre 2014

Les premiers retours de lecture commencent déjà à arriver dans ma boite email. 

Ça fait chaud au cœur, vraiment. 

Publié avec la permission de l'intéressée, et tous mes remerciements pour ce message du 12 décembre :

 "Coucou,

Je viens de refermer ton livre, et je te dis bravo. Je n'ai pas pu le lâcher depuis hier, il coule tout seul, ta rédaction est très fluide, et j'ai été captivée du début à la fin,  sauf que je ne saurai jamais si c'est parce que je te connais et que je sais que tout est vrai, ou si l'histoire tient par sa seule force. Mais je penche pour la 2ème hypothèse. Où les deux ensemble.

Tu dis que l'on va te voir sous un autre jour, mais pour moi pas du tout. J'ai retrouvé la Sylvie fine, perspicace et généreuse que je connais. Avec de la force de caractère et sachant ce qu'elle veut quand même. Et j'ai lu, en sursautant presque,  cette phrase tellement prémonitoire : "personne n'est à l'abri de la rencontre qui va changer sa vie".

 

 

 

 

 

09 décembre 2014

Je reçois mes premiers exemplaires.

J'en ai commandé pour pouvoir les dédicacer à ceux qui me le demandent.

 

 

 

Livraison 09dec14.jpg

 

 

 

18 novembre 2014

Ça y est, mon roman, Le cri du Toucan, est en vente !

Sur le site de mon éditeur, mais aussi sur Amazon, Fnac.com et sur les autres plateformes littéraires.

 

 

 

25 octobre 2014

Je participe à ma première réunion d'auteurs Midi-Pyrénées, organisée par mon éditeur.

Environs 25 auteurs sont invités autour d'un café pour une riche après-midi de rencontres, de dialogues et d'échange d'expériences.

 

 

 

Octobre 2014

Certains (rares) éditeurs acceptent de recevoir les manuscrits par voie électronique en .pdf 

C'est le cas de l'éditeur parisien Edilivre. C'est un éditeur pas comme les autres.

Edilivre fait le choix d'éditer un plus grand nombre d'auteurs que les autres, avec comme contre-partie l'impression des livres uniquement à la commande, et non à l'avance.

Par ailleurs Edilivre édite sans demander un centime, contrairement aux éditeurs à compte d'auteur, et ils paient les mêmes droits d'auteurs que tout autre éditeur.

Y voyant là une chance d'être éditée plus facilement que par la voir classique, je leur ai envoyé mon manuscrit par email début septembre.

Tout juste un mois après, je reçois une réponse : mon manuscrit a été retenu par le comité de lecture, et ils me proposent un contrat de publication.

Je l’accepte, devant la perspective heureuse de voir mon projet se concrétiser. Mon éditeur sera donc Edilivre.

 

 

 

 

 20 septembre 2014

J'enchaine avec la rédaction de la quatrième de couverture de mon livre :

 

"Quand Sylvie inscrit sa fille à son premier club d’équitation, elle est loin de se douter que sa rencontre avec la monitrice va faire basculer sa vie bien rangée. Aux écuries du Toucan, entre haine et passion, sa route droite et paisible va se transformer en un chemin dangereusement glissant. Un livre intime sur l’amitié, l’amour, la haine, le désir et l’interdit."

 

 

 

 

 

Mi septembre 2014

Expédition des manuscrits ! Et aux plus grands éditeurs, tant qu'à faire.

Cinq éditeurs parmi les plus grands : Grasset, Anna Carrière, POL, que j'ai choisis un peu au hasard après avoir quand même vérifié que je correspondais à leur ligne éditoriale.

J'accompagne mon envoi d'un courrier de présentation.

Infime espoir de réponse, mais je dois assumer mon projet jusqu'au bout.

Délai moyen de réponse annoncé : 6 mois.

En m'intéressant au monde de l'édition, en passant des heures sur les forums ou sur les blogs de ceux qui ont été publiés - ou pas - avant moi, je découvre un monde à la fois magique et malsain.

Un monde où les éditeurs reçoivent 300 manuscrits par jour (pour les plus grands). Où la plupart des écrits reçus ne sont donc, par la force des choses, pas lus.

Où le critère de sélection est devenu davantage le nom de l'auteur, ou la personne qui l'a recommandé, que la qualité de son écrit.

Où des secrétaires passent leurs journées à poster en masse des courriers types de refus à ces milliers d'auteurs dont le manuscrit est écarté sans jamais avoir été ouvert. Ou peut-être juste la première page, avec un peu de chance.

Quand on est un auteur inconnu, et qu'on n'est pas infiltré dans les bons réseaux éditoriaux, les pistes sont minces.

 

 

 

Enveloppes_13sept14.jpg

 

 

 

13 septembre 2014

Je prends soin de déposer mon manuscrit auprès d'un huissier, afin de pouvoir prouver son appartenance si besoin.

 

PV_Huissier.jpg

 

 

 

 

Fin août 2014

Et voilà : mon manuscrit est imprimé et relié.

Mon projet prend ainsi une forme plus concrète. Pus excitante aussi : l'heure de l'envoi à des éditeurs approche.

 

  

 

Couverture.jpg

 

 

 

 

 

Aout 2014

Mon papa a relu mon manuscrit. Il est le premier et le seul à qui j'ai demandé cela.

Il y a fait quelques annotations, et corrigé les quelques fautes que j'avais laissées passer.

Je lui demande à présent autre chose : qu'il me fasse l'honneur de dessiner une couverture pour mon livre. J'ai envie d'une illustration personnelle et sur mesure. Si elle peut être faite par mon papa, ce serait magnifique. Il se met à l'œuvre, et me dessine à main levée trois propositions. 

Voici celle qui m'a aussitôt conquise ! Tout y est, jusqu'au détail crucial du double visage du Toucan, le bien et le mal réunis en un seul être..

Pour la publication, nous avons  finalement décidé d'épurer le décor pour ne garder que l'essentiel et rendre la couverture plus percutante.

Je l'ai ensuite scannée puis colorisée via Photoshop.

 

 

 

Toucan2T.jpg

 

 

 

 

Juillet 2014

La rédaction de mon histoire est terminée !

Et je lui ai trouvé son titre  : ce sera Le cri du Toucan.

 

 

 

 

Avril 2014

Je commence à écrire ce qui m'est arrivé. Ça fait un bien fou, d'écrire.

Je travaille le jour, j'écris la nuit, seule devant mon écran d'ordinateur. Au fur et à mesure que j'écris, germe dans mon esprit l'idée de faire un livre de mon histoire.

 

 

 

 

 Juin 2012 à Février 2014 : une histoire toulousaine romanesque

 



09/10/2015
25 Poster un commentaire