Le blog de Sylvie Etche

Le blog de Sylvie Etche

Les médicaments génériques, tour de passe-passe des industriels

 

 

 

Ceci n'est pas mon texte mais un texte que j'ai reçu par email et qui a sa toute sa place dans cette rubrique :

 

 

MEDICAMENTS GENERIQUES

 

 

Nous sommes tous concernés par les génériques.

Sommes-nous tous bernés par les industriels et les pharmacies ?

 

Voici un petit exemple très probant, photos à l'appui.

 

Un docteur prescrit à son patient un médicament appelé "Spasfon".

Arrivé à la pharmacie, on propose au patient le médicament générique appelé «Phloroglucinol Merck » - ou plutôt on lui impose.

 

On lui en donne 3 boîtes. En tant que bon citoyen il accepte, sachant très bien que c'est la même composition, et qu'il est remboursé par la Sécu aussi bien que le Spasfon.

 

C'est en rentrant chez lui qu’il fait une étonnante découverte :

Il a du vrai "Spasfon" dans sa trousse à pharmacie. Pour se rassurer dans son choix, il compare le prix des deux médicaments :

 

La boite de Spasfon coute 2.81 € et la boite de Merck coute 2.13 €

  

 

   

 

 

 

 

 

Hourra ! Il a fait gagner 68 centimes à la Sécu. C'est pas le Pérou mais c’est toujours ça.

 

Mais voilà le hic ... le Spasfon contient 30 comprimés de 80mg … et le Merck seulement 10 comprimés de 80mg !!

 

 

 

 

 

 

 

Pour un traitement il en faut 6 comprimés par jour, soit 30 comprimés sur 5 jours, c'est pour cela qu'on lui a donné 3 boîtes de Merck.

 

Total : 3 x 2.13 = 6.39 € pour le Merck, alors que ça n'aurait couté qu'une boite de Spasfon à 2.81 €  !!

 

Il a donc fait perdre 3.58 € ( (3 x 2.13) - 2.81) à la Sécu juste en ayant accepté des génériques !

 

Sans compter en sus les 3 x 0.50 cts soit 1.5 € non remboursés pour sa pomme sur les 3 boîtes Merck, au lieu de 50 cts s’il avait eu du Spasfon !

 

Les pharmacies se font bien voir puisqu’elles agissent pour le bien de la Sécurité Sociale, mais en plus elles augmentent sensiblement leur chiffre d’affaire, jolie opération non ??

 

Donc à partir d'aujourd'hui : on demande le comparatif de prix entre le médicament et son générique sur la durée du traitement, et on prend celui qui coûte le moins cher, générique ou pas !



20/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi