Le blog de Sylvie Etche

Le blog de Sylvie Etche

Ma première Croisière Costa : les capitales de la mer baltique, 13-20 août 2016

 

 

J'ai du prendre en tout deux ou trois fois l'avion dans ma vie.

Toujours pour des nécessités impérieuses.

 

Quand mon chéri et moi avons pour la première fois envisagé une croisière dans la mer baltique, ma joie de découvrir la Scandinavie et la Russie a été assombrie par la contrainte de devoir rallier Stockholm par avion depuis Toulouse. J'ai horreur de l'avion. Horreur de cette sensation de ne plus toucher la terre ferme. L'homme n'aurait JAMAIS du apprendre à voler.

 

Evidemment il faut avouer que Toulouse-Stockholm en une matinée, c'est tentant.

"C'est le moyen de transport le plus sûr", qu'ils disent.

Ok, mais ... c'est aussi ce qu'on disait à tous ceux qui se sont crashés.

Moi je ne me sens jamais autant en sécurité que dans ma voiture. Ainsi, ma vie est (en principe) entre mes mains, et pas dans celles d'un pilote suicidaire, ou alcoolo, ou que sais-je encore.

Sans parler du Costa Concordia qui a fait naufrage en 2012, dont le capitaine a été condamné pour homicide par imprudence.

 

Bref en ce début août, tout ce à quoi je pense, c'est .. déposer mon testament chez le notaire avant notre départ.

 

Ceci étant fait, je fais ma grande fille et je prends l'avion.

 

Dieu que c'est beau de voler au-dessus des nuages.

 

 

Nuages4.jpg

 

 

 

Nuages2.jpg

 

 

 

Les futurs croisiéristes trouveront ici quelques photos et descriptions du Costa Luminosa sur lequel nous avons voyagé, en espérant que cela convaincra de partir ceux qui, comme je le fus jadis, sont taraudés par cette question existentielle : "mais au fait, c'est quoi une croisière ? "

 

 

Vous devez savoir qu'un paquebot, ce n'est pas un simple bateau : c'est une véritable ville. D'ailleurs, quand vous êtes debout devant ce géant, vous avez plutôt l'impression d'être au pied d'un immeuble.

 

 

 

Costa-Luminosa3.jpg

 

 

 

Quand vous êtes à bord aussi du reste : le bateau ne tangue pas, et je défie quiconque de dire qu'il est en mer s'il ne regarde pas par la fenêtre.

 

Globalement, tous les paquebots de la compagnie sont construits sur le même modèle, et sont reconnaissables à leur haute cheminée jaune tatouée d'un C bleu.

 

 

Costa-Luminosa2.jpg

 

 

 

Cependant chaque bateau Costa a son propre décor et sa propre "personnalité".

Pour sa part, le Costa Luminosa présente un décor moderne et scintillant, aux matériaux précieux : marbres, cristal, et lustres en verre de Murano.

 

 

Couloir-cabine.jpg

 

 

 

Il abrite par ailleurs des oeuvres d'art, telles que la "Femme allongée" de Fernando Botero qui trône dans l'Atrium devant les ascenseurs de verre.

 

 

Ascenseurs-de-verre.jpg

 

 

 

 

Escalier.jpg

 

 

 

 

 

 

Piste-danse.jpg

                               

 

 

 

Strange.jpg

 

 

 

Les cabines sont belles et spacieuses, et grâce à un surclassement de dernière minute la nôtre comportait par bonheur une terrasse privée avec vue sur la mer

 

 

 

Cabine.jpg

 

 

 

 

Les garçons de cabine font les chambre deux fois par jour, et ils réalisent chaque matin une sculpture différente avec les serviettes de bain (cygnes, fleurs, ..) et ci-dessous : un éléphant !

 

 

 

Serviettes-elephant.jpg

 

 

 

 

 

Le tour du propriétaire

 

Le Costa Luminosa compte 16 étages, il fait 60 mètres de haut !

Quant à sa longueur elle est de 300 mètres.

Le dernier jour encore, nous y découvrions des endroits inexplorés.

 

Il accueille près de 3.000 passagers, et plus de 1.000 personnels de bord.

Cependant il est tellement vaste qu'on ne s'y sent jamais bousculé ou à l'étroit.

 

 

En vous promenant sur les différents étages et ponts vous trouverez entre autres, au gré de vos visites :

 

Des piscines,

 

 

Piscine2.jpg

 

 

 

Piscine1.jpg

 

 

 

des jacuzzis,

 

Jacuzzi.jpg

 

 

 

un mini-golf,

 

 

Minigolf.jpg

 

 

 

un terrain de basket, une piste de footing et un parcours de skate, une salle de musculation et une d'aérobic,

 

 

Salle-muscu.jpg

 

 

 

 

une discothèque, un grand théâtre à étages avec spectacle différent tous les soirs,

 

 

Theatre.jpg

 

 

un casino,

 

 

Casino.jpg

 

 

 

 

 

Poker.jpg

 

 

une bibliothèque avec ordinateurs et point internet, une salle de jeux vidéos,

 

 

Jeux-video.jpg

 

 

 

un cinéma 4D et un simulateur de Formule 1, des aires de jeux et garderies pour les plus petits ,

 

 

 

Aire-de-jeux1.jpg

 

 

 

 

Aire-de-jeux2.jpg

 

 

 

 

des tables de ping-pong / billard / baby-foot, et bien sûr des transats, fauteuils et salons dans tous les recoins.

 

 

 

Il y a aussi sur le bateau des boutiques (souvenirs, parfums, vêtements, ..) , un spa, un institut de beauté et salon de massage ou encore un coiffeur barbier, services pour lesquels il vous faudra payer en plus.

Inutile de vous dire que les tarifs sont assez prohibitifs. Le but de Costa est naturellement de vous inviter à dépenser un maximum : à vous de résister.

 

De même, il y a une infirmerie à bord mais dans la mesure du possible passez votre chemin : la consultation médicale est affichée à 62 euros.

 

 

 

 

Nourriture et boissons

 

Au moment d'acheter votre croisière vous avez, en gros, deux options :

 

- soit décider que vous paierez vos boissons selon votre consommation à bord,

- soit acheter, moyennant un supplément, le forfait "boissons incluses"

 

De notre expérience, nous pouvons dire sans hésitation que le forfait "boissons incluses" est le plus avantageux : il vous permet de consommer à volonté, 24/24h, à tous les bars du bateau, autant de boissons alcoolisées ou non que vous le souhaitez. (Nota : les vins de grand cru ne sont pas inclus).

 

Au vu du prix des boissons à bord, le forfait est amorti pour peu que vous preniez un apéritif et un verre aux repas. Tout le reste, c'est all-you-can-drink

 

 

 

Cocktails.jpg

 

 

Bar-bleu.jpg

 

 

 

 

Atrium2.jpg

                                 

 

 

 

Un endroit très dangereux : le "bar à chocolat". Ce bar sert, comme son nom l'indique, toutes sortes de boissons, milkshakes et spécialités au chocolat. Dont une bonne moitié est incluse dans le forfait boissons. Aïe...

 

 

Bar-a-chocolat.jpg

 

 

 

 

 

 

 Côté nourriture, c'est gargantuesque.

 

Petit déjeuner 

 

Le matin, vous avez le choix entre vous installer au restaurant classique, ou bien monter aux ponts supérieurs jusqu'aux salles de petits déjeuners en self-service.

La différence entre les deux formules ne réside pas tant dans la variété que dans le service :

au restaurant, des serveurs s'emploient à vous servir à table autant que possible, tandis qu'aux self-services vous vous servez boissons et mets vous-même aux présentoirs.

Mieux vaut choisir cette formule-là si vous êtes pressé (départ pour une excursion par exemple).

 

 

Ici, la salle de restaurant au moment du petit-déjeuner :

 

 

Buffet-petit-dej.jpg

 

 

Buffet-petit-dej1.jpg

 

 

Jus-de-fruits.jpg

 

 

Yaourts.jpg

 

 

 

Cereales.jpg

 

 

 

 

 

 

Pains.jpg

 

 

Fruits.jpg

 

 

 

 

Beignets.jpg

 

 

 

 

Croissants.jpg

                       croissants au nutella

 

 

 

Et comme si les faramineux buffets continentaux ne suffisaient pas, on peut aussi commander à volonté des spécialités telles que :

 

Petit dej canadien : crêpes au sirop d'érable et bacon grillé

 

 

Petit-dej-canadien.jpg

 

 

 

 

 Petit dej allemand : saucisse, oeufs, fromage et pain noir

 

 

Petit-dej-allemand.jpg

 

 

 

Petit dej belge : gauffres au chocolat

 

 

Petit-dej-belge.jpg

 

 

 

 

Petit dej anglais : oeuf au plat, saucisse, haricots, tomate, bacon frit, galette de pomme de terre

 

 

Petit-dej-espagnol.jpg

 

 

 

 

Petit dej norvégien : toasts au saumon fumé

 

 

Petit-dej-norvegien.jpg

 

 

 

Pour avoir fait honneur à tous ces petits déjeuners, nous pouvons dire qu'ils sont tous fameux  Langue tirée

 

 

 

Repas

 

Comme pour le petit déjeuner, on a le choix entre repas italien chic au restaurant, ou repas plus simple aux self-services.

 

 

Au restaurant classique :

 

Des dizaines de serveurs en smoking et noeud papillon s'affairent sans relâche et toujours avec élégance.

Comme dans un grand établissement, ils ajustent votre chaise et votre serviette, prennent votre commande avec la plus grande courtoisie.

Tous les soirs un menu différent est concocté par le chef étoilé du bateau et le pâtissier. Les menus sont dignes de repas de fête, élaborés avec des produits fins et de qualité, tous servis à l'assiette et dans la tradition gastronomique.

 

 

Menu de gala.jpg

 

 

 

 

Avec la formule "boissons incluses", de très nombreuses boissons, y compris vins, liqueurs, cocktails, digestifs, sont à volonté 24h/24h. Il suffit de les commander aux serveurs avec votre carte personnelle Costa : de la taille d'une carte bancaire, elle vous est remise à votre arrivée sur le bateau et vous sert à tout moment à vous identifier.

 

 

 

 

Coupe-de-vin.jpg

 

 

 

 

Aux self-services

 

Tout simplement, il y en a pour tous les goûts, tous les âges, et toutes les nationalités.

 

 

Pizzaiolos.jpg

 

 

 

 

Pizza.jpg

 

 

Hamburgers.jpg

 

 

 

 

Mexicain.jpg

 

 

 

Mexicain2.jpg

 

 

 

 

 

 

Le point sur les excursions

 

Il y a tellement d'activités proposées sur le bateau qu'on peut facilement y passer huit jours sans en descendre et sans s'ennuyer.

Cependant, le bateau s'arrête chaque jour dans une ville ou un pays différent, donc ceux qui sont là pour faire du tourisme plutôt que du farniente sont servis aussi.

 

A chaque escale, la compagnie propose sa propre excursion afin de vous faire visiter la ville accostée. L'excursion est souvent plus chère que les excursions locales que vous pouvez dénicher par vos propres moyens sur internet, certes. Mais de par notre expérience nous avons constaté à quel point il est parfois plus intéressant, en termes de sécurité, de praticité ou de timing, de prendre la sortie de la compagnie, quitte à payer un peu plus. Nous n'avons jamais été déçus, et les guides étaient formidables.

En fait, il faut décider, selon la configuration de la ville et selon le temps dont on dispose, s'il est y plus pertinent de prendre un bus par ses propres moyens ou de se laisser emmener par la compagnie. 

 

Dans la moitié des cas, nous avons pris de façon autonome un bus local à double étage "hop on, hop off" qui vous cueille à la sortie du bateau et vous fait visiter, casque vissé à l'oreille, les plus beaux sites de la ville.

 

 

Hop-on-Hop-off.jpg

 

 

Dans d'autres cas, et notamment à Saint-Petersbourg, nous avons opté pour l'excursion de la compagnie car nous n'avions pas de visa individuel pour pénétrer en Russie. Nous avons donc profité du visa collectif demandé par Costa pour ses passagers.

 

 

L'Hermitage.jpg

                                                           Musée de l'Ermitage, St Petersburg

 

 

 

 

 

 Palais-Ste-Catherine2.jpg


                                                                      Palais Sainte-Catherine

 

 

 

 

Pierre-et-Pol.jpg

                                                                  Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul

 

 

 

 

Poupees-russes.jpg

 

                             Rayonnages de poupées russes

 

 

 

 

 

 

Une escorte inattendue

 

Sur les ponts supérieurs du bateau, rencontres privilégiées avec les goélands !

A chaque escale ils viennent quémander miettes ou chips aux passagers et assurent un spectacle des plus cocasses.

 

 

Mouettes0.jpg

 

 

 

Mouettes13.jpg

Mouettes15.jpg

 

 

Mouettes8.jpg

 

 

Le petit plus des croisières Costa : le partenariat The Voice

 

Fauteuils.jpg

 

Des auditions pour participer à l'émission The Voice of the Sea sont organisées sur chaque croisière Costa.

Pour découvrir l'article sur ma participation, cliquez ici : ma participation à the Voice of the Sea

 

 

 

 Au bout de huit jours qui sont passés à la vitesse de l'éclair, nous quittons le navire à regret.

Le Costa Luminosa, en cette fin août, est en partance pour un tour du monde de trois mois.

Pour notre part nous regagnons l'aéroport de Stockholm, puis celui de Toulouse, avec une seule envie : celle de revenir bientôt.

 

Le vol retour est agrémenté d'un détail cocasse : contrairement aux autres A320 que nous avons pris à l'aller, ici le design de la tablette passager qui est destinée à accueillir le plateau repas nous laisse perplexe.

 

 

 

Ici, design porte-gobelet "classique" :

 

                                                Porte-gobelet-1.jpgPorte-gobelet-2.jpg

 

 

 

 

 

 Ici, design original d'un créateur non moins original :

 

 

                                                                                                                      Porte-gobelet-4.jpg

Porte-gobelet-3.jpg

 

 

 

 

Non content d'être carré, le porte-gobelet est situé ... en dessous de votre tablette.

Durant votre repas, vous poserez donc votre verre non pas dans le porte-gobelet (celui-ci étant maintenant plaqué sur vos genoux)  mais en équilibre sur votre tablette. Le tout à vos risques et périls !!

 

 

 

 

Vue aérienne de Paris et la Seine

 

 

Vue-aerienne-Paris2.jpg

 

 

 

 

Atterrissage à Toulouse

 

 

Vue-aerienne-Toulouse2.jpg

 

 

 

 

 

 

Notre croisière dans les capitales nordiques,  13-20 août 2016

 

 

Photo-souvenir.jpg

 

 

 

 

 

 

 



07/09/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi