Le blog de Sylvie Etche

Le blog de Sylvie Etche

Comment faire pousser un noyau d'avocat

 

 

Merci à mon ami et coach jardinier Christophe qui m'a guidée sur la pousse de mon premier noyau d'avocat.

Visitez son site de jardinage : http://www.mad-gardener.net/

 

 

Etape 1 :

Après avoir mangé votre avocat prenez le noyau et lavez le à l’eau claire.

Puis insérez-y de part et d’autre 3 cure-dents comme indiqué sur la photo, à mi-hauteur du noyau, à 2 ou 3 mm de profondeur.

 

Découpez un fond de bouteille en plastique transparente (type 1,5 l) et remplissez le d’eau, puis déposez le noyau de façon à ce que les 3 cure-dents reposent sur les bords et que la moitié inférieure du noyau baigne dans l’eau (ne le mettez pas à l’envers : on reconnait le bas par la partie bombée ou rugueuse. Si votre noyau est de forme ovale, mettez la pointe vers le haut).

 

Ci-dessous : noyau d'avocat de variété HASS. Le noyau est tout rond et volumineux. Cette variété tend à ramifier, contrairement aux autres variétés dont il faudra pincer l'extrémité à l'apparition des premières feuilles afin d'éviter un avocat type tronc unique avec feuilles à son extrémité uniquement (moins esthétique).

 

 

A savoir : un avocatier en pleine terre et sous un climat adéquat atteint 6 mètres de haut 

 

 

              14 octobre 2010

 

  

Etape 2 :

Armez vous de patience...il n’y a plus rien à faire !

Juste penser à rajouter de l’eau régulièrement car elle s’évapore.

Au fil de jour, le noyau va commencer à se fendre par le bas, puis une petite racine va commencer à pousser, comme le montre cette  photo. (attention : photo prise noyau retourné)

 

 

 

             31 octobre 2010

 

  

 

             08 décembre 2010 (attention : photo prise noyau retourné)

 

  

Etape 3 :

Lorsque la racine a suffisamment émergé du noyau, placez le noyau, toujours racine vers le bas et en conservant ses cure-dents pour ne pas l’abimer, dans un petit pot rempli de terreau.

Faites un petit creux avec les doigts puis posez délicatement le noyau tel que montré sur la photo ci-dessous. Attention de ne pas casser la racine.

En quelques jours (variables), le noyau va se fendre complètement et la pousse jaillira du centre pour devenir notre futur petit avocatier.

Il faut laisser le noyau intact : il sert pour l'instant de réserve de nourriture à la plante.

Il se désagrègera de lui même peu à peu.

 

 

              29 decembre 2010

 

  

              11 janvier 2011 : la pousse fait presque 10 cm.

  

 

             15 janvier 2011. La vitesse de la pousse est désormais spectaculaire.

 

  

 

             23 janvier 2011 : 7 feuilles

 

 

 

             29 janvier 2011

 

Les feuilles grossissent. L'avocatier stoppe parfois sa pousse pour faire des racines et bien s'installer. On va bientôt pouvoir le pincer si on souhaite provoquer sa ramification.

 

 

             11 février 2011

 

Cette fois-ci il est grand temps de pincer notre petit avocatier. Juste après la photo, je vais pincer la petite pousse qui pointe à l'extrémité de la tige. La sève, faute de pouvoir aller vers le haut, va redescendre et provoquer des ramifications pour pouvoir continuer d'avancer.

  

 

L'extrémité de l'avocatier a été pincée : la ramification s'opère

 

 

 

14 mars 2011 : la ramification se poursuit

 

 

 

 

05 avril 2011 : les grosses feuilles sont tombées et ont laissé place à 6 nouvelles petites feuilles; Les forces de l'avocatier sont mobilisées pour la poursuite de la ramification.

 

 

 

 

Juin 2011 :

 

 ...petit accident de parcours .. 10 jours d'absence ont été fatals à notre avocatier, il a perdu ses feuilles et a noirci subitement pour enfin trépasser en moins de 15 jours.

On dit que les avocatiers sont sensibles au moindre changement, et très susceptibles aussi, je viens de le vérifier.  A moins qu'il n'ait été victime d'un feu bactérien.

 

 

Une nouvelle aventure commence donc, avec deux noyaux de variété Hass jumelés dans un fond de bouteille

 

10 juillet 2011 :

 

 

 

 

 

             10 juillet 2011

 

 

 

19 août 2011 :

 

Très intéressant : l'un des deux noyaux (celui de gauche sur la photo) a germé à une vitesse vertigineuse, pendant que son jumeau végète et n'a pas bougé d'un pouce

 

 

 

 

 

              19 août 2011

 

 

 

 

 

24 août 2011 :

 

Notre noyau champion a développé à une vitesse folle une racine tellement longue qu'elle touchait le fond de la bouteille et poussait encore, je le mets donc en terre sans plus attendre :

 

 

 

 

 

 

Parallèlement, son jumeau commence tout juste à esquisser un début de fente, il reste donc seul dans son eau le temps de rattraper son retard :

 

            

             24 aout 2011

 

 

 

 

03 septembre 2011 :

 

Notre noyau champion sitôt mis en terre continue sa poussée spectaculaire :

 

 

 

 

 

Pendant ce temps, son acolyte fait son chemin et développe sa racine lentement mais sûrement, avec une petite originalité : en fait deux racines croissent simultanément, ou bien est-ce la même qui s'est sub-divisée, je ne sais ?!

 

 

 

 

 

 

 

15 septembre 2011 

 

 

 

 

Notre 3ème noyau, lui, nous fait de drôles de choses : non content de ramifier curieusement ses racines, il pousse en plus par le côté sans même attendre de s'être complètement fendu !

 

 

        

            18 septembre 2011

 

 

 

05 octobre 2011 :

Un magnifique exemple de la faculté de ramification de la variété Hass

 

 

 

 

 

 

23 octobre 2011 :

 

 

 

 

Le troisième noyau continue tranquillement son chemin.

Je rappelle qu'il a été "consommé" et mis en eau le même jour que son jumeau au-dessus

 

 

              23 octobre 2011

 

 

 

 

             19 novembre 2011

 

             Notre noyau champion poursuit sa pousse mais il l'a ralentie un peu, comme s'il était occupé à fortifier ses racines. Il continue néanmoins à développer de nouvelles feuilles.

 

 

 

 

 

             25 janvier 2012

 

 

 

Ci-dessous un comparatif de nos deux noyaux jumeaux : achetés ensemble, consommés ensemble, plantés ensemble dans les mêmes conditions, voici un exemple des différences possibles d'un noyau à l'autre, et qui montre bien que la pousse d'un noyau ressemble un peu à une loterie

 

 

 

 

 

 

Mars 2012 

 

Après être resté plusieurs semaines dans un état végétatif (voir ci-dessus à droite), notre troisième noyau se réveille et se décide à faire quelques pousses - le tout dans un bel exemple de ramification 

 

 

 

 

 

 13 avril 2012

Notre avocatier est en pleine forme et continue à faire de nouvelles feuilles, même si de temps en temps une feuille brunit et me mène à la sectionner.

 

 

 

 

 

Notre troisième noyau se développe un peu, mais il reste rabougri et ne semble pas s'épanouir comme son homologue. Ils sont pourtant côte à côte et poussent dans les mêmes conditions. 

 

 

 

 

 

 

30 juin 2012

 

Notre avocatier (à gauche) a bien grandi, il va bientôt atteindre les 1 mètre de haut 

 Son acolyte (à droite) végète toujours, il fait quelques feuilles mais reste atrophié 

 

 

 

 

 

 03 octobre 2012

 

Notre avocatier champion commençait à être tellement haut qu'il en vacillait : je l'ai sectionné à environ 80 cm de hauteur pour le forcer à se ramifier : opération réussie

 

 

 

 

 

15 octobre 2012

 

La coupe de notre avocatier champion a eu un effet très bénéfique : les deux nouvelles branches se développent à une allure vertigineuse et dépassent maintenant largement les 1 mètre de haut. J'ai placé un tuteur pour maintenir le tronc principal qui penchait.

 

 

 

 

 

 Parallèlement, son collègue poursuit doucement son chemin, et pour montrer à Alban que non il n'est pas mort voici une photo où malgré son air tout rabougri il fait justement une nouvelle pousse :

 

 

 

 

 

03 janvier 2013

 

Notre avocatier commence bien l'année puisqu'il développe de nombreuses nouvelles feuilles dans ses ramifications

 

 

 

 

 

Parallèlement, un noyau numéro 4 a vu le jour.

 

En effet, je ne pensais pas faire pousser d'autre noyau mais avant les vacances de Noël une collègue a mangé un avocat dont le noyau était tellement énorme que je n'ai pu m'empêcher de le mettre en eau !  Il a la taille d'un petit kiwi.

J'ai donc décidé de le faire pousser pour voir ce que ce noyau avait à nous donner.

 

 

 

 

               23 décembre 2012

 

 

 

18 janvier 2013 :

 

Sous le poids du noyau, les cure-dents cèdent ! C'est la première fois que ça m'arrive.

Par deux fois j'ai retrouvé mon noyau immergé tout au fond de l'eau.

 

Photo ci-dessous : notre noyau est aux trois-quarts sous l'eau et pèse sur les cure-dents à moitié immergés.

 

 


 

 

 

 

02 février 2013 :

 

J'ai eu envie ce matin de rempoter mon grand avocatier.

Le voici installé dans un pot plus grand et baigné de terreau.

Il est tellement susceptible que je me demande comment il va accueillir ce changement.

 

 

 

 

 

 

13 février 2013

Pendant que mon avocatier semble se plaire dans son nouveau pot et son nouvel environnement (changement de pièce et d'exposition), j'ai mis en terre mon 4ème noyau qui a  germé.

Il a pris la place de mon grand avocatier dans la cuisine derrière la baie vitrée

 

 

 Ci-dessous : la tige qui a germé

 

 

 

 

 

 

 

 

Peut-être est-ce dû au fait que je l'ai mis en terre plus prématurément que les autres, mais il a été long à germer. 1 mois et demi après sa mise en terre, voici enfin mon noyau numéro 4 qui pousse

 

 24 mars 2013

 

 

 

 18 avril 2013

Ca y est, notre noyau a mis le turbo

 

 

 

 10 jours après :

 

 

 

 

  04 mai 2013. La vitesse de pousse est désormais spectaculaire

 


 


Cette fois-ci je décide de pincer mon avocatier beaucoup plus tôt.

Alors que le tronc fait une dizaine de centimètres de haut, je lui ôte son extrémité afin de provoquer la ramification et éviter l'avocatier de type tronc unique comme mon précédent.

 

 

 

 

 

08 mai 2013

 

Aujourd'hui j'ai décidé de couper toutes les feuilles brunies de mon premier avocatier, pour ne laisser que les nouvelles pousses.

Il ne me reste donc qu'une misérable tige unique qui se divise en deux à l'endroit où je l'avais pincée.

 

 



Mon noyau numéro 3, celui qui est atrophié et fait des feuilles toutes rabougries, continue de faire des pousses mais il n'est guère plus beau - en fait il ne ressemble à rien.

 

 



Je mise tout sur mon noyau numéro 4, que j'ai pincé beaucoup plus tôt et qui semble disposé à faire une jolie plante verte - même si pour l'instant le pinçage lui a mis un coup d'arrêt.

 

26 mai 2013

 

 

 

01 juin 2013

 

 

09 juin : en 8 jours, une pousse vitesse grand V !

 

 

 

 

 

 Cet été 2013, j'ai sorti mes noyaux 2 et 3 sur la terrasse.

Et un matin, j'en ai eu tellement marre de voir cette misérable tige dénudée de ses feuilles pour l'un, et cet aspect ridiculement atrophié pour l'autre, que j'ai entrepris un coup de poker : j'ai purement et simplement sectionné leur tronc.

 

Ca a donné ça ..

 

noyau2_11sept13.jpg

 

 

 

...puis ça a donné ça !  Tel un sphinx qui renait de ses cendres, l'avocatier revigoré par sa coupe refait des pousses et ramifie à tout va.

 

noyau3_11sept13.jpg

 

 

 

Voici ci-dessous deux illustrations de la façon dont le noyau se désagrège au fil du temps :

 

Noyau-désagrégé.jpg

 

Noyau-désagrégé2.jpg

 

 

 

 

13 mars 2014

Mon noyau n°4 (le géant) se porte bien, et ne rencontre aucun problème pour l'instant, il a passé l'hiver bien au chaud dans la cuisine

 

noyau4_13mars14.jpg

 

 

 

 

14 mars 2014

 

Même au bureau on s'y met !

Voici deux petits noyaux installés à côté de notre photocopieuse .

Derrière une grande vitre ensoleillée, ils vont se plaire et pousser bien vite.

 

Noyaux5_6_14mars2014.jpg

 

 

 16 avril 2014

Aujourd'hui j'ai eu envie de rempoter mon noyau 4. J'ai pensé qu'il était à l'étroit dans son petit pot. Alors j'ai voulu le sortir du pot mais il était coincé : j'ai du casser le pot au marteau.

Et là, j'ai découvert qu'en effet il était grand temps de le rempoter : des racines de partout !

 

Rempotage16avril14.jpg

 

noyau4_16avril14.jpg

 

Le voilà dans un pot tout neuf ! J'en ai profité pour rajouter un peu de terreau.

 

 

23 mai 2014

Ce matin, j'ai pincé pour la deuxième fois sa cime pour le forcer à ramifier un peu

 

23 mai 2014.jpg

 

 

 

 23 mai 2014

 

Merci aux gentils jardiniers de l'université de m'avoir signalé la présence de ce bel avocatier sur le campus !

 

 

Avocatier_dentaire.jpg

 

   

Au bureau aussi nous cultivons des noyaux d'avocat !

Voir article : "Les avocatiers de la faculté" de l'Espace Jardinage du blog

 

 

20 juin 2014

Voici un spécimen bien curieux.

 

noyau5_20juin14.jpg

 

J'ai fait germer cet énorme noyau dans l'eau, mais un jour en le déplaçant je l'ai malencontreusement laissé tomber sur son pédoncule et celui-ci s'est cassé à la base.

J'ai cru le noyau perdu et j'ai failli le jeter. 

A tout hasard je l'ai laissé végéter presque 1 mois et soudain un matin je me suis aperçue qu'un nouveau pédoncule poussait.

Puis aujourd'hui je découvre avec stupeur que trois, quatre, cinq pédoncules supplémentaires  poussent à leur tour ! C'est la première fois que je vois ça. 

 

Parallèlement, j'aperçois aussi quatre pousses à l'intérieur qui sont en train de germer par le haut en même temps !

 

noyau5_4pousses_20juin14.jpg

 

Je ne sais pas si c'est dû au fait que le premier pédoncule a cassé, ou si j'ai à faire à un noyau très particulier. Mon avocatier va t-il être une plante à 5 troncs jumeaux ??

 

 

29 juin 2014

4 pousses émergent du noyau

 

noyau5_29juin2014.jpg

 

 

 

 

 02 juillet 2014

Ca y est mon noyau 5 est en terre, avec ses 6 pédoncules et ses 4 troncs

 

 

noyau5_02juill14.jpg

 

noyau5_02juill2014.jpg

 

 

 16 juillet 2014

 

Deux troncs principaux ont pris le dessus sur les autres.

 

noyau5_16juill2014.jpg

 

 

 

22 juillet

Un troisième petit tronc prend de la hauteur : des triplés ?

 

noyau5_22juillet2014.jpg

 

 

 

 28 septembre 2014

Le troisième petit tronc s'est atrophié : reste deux magnifiques troncs jumeaux qui se développent parallèlement et vigoureusement

 

28sept14.jpg

 

 

28 septembre 2014

Petit aperçu de mon élevage extérieur en cette fin septembre 2014 : j'ai distribué beaucoup de noyaux, mais il me reste encore un petit groupe de noyaux intéressants et aux âges divers, disposés tout autour de mon bananier :

 

20140928_094605_resized.jpg

 

 

28 septembre 2014

Je viens de mettre en eau un noyau qui a attiré mon attention : il était déjà quasiment fendu à l'intérieur même de l'avocat et ne demandait qu'à germer.

Il a une taille spectaculaire. Le voici en début de germination, je le conserve à l'intérieur de la maison, dans un endroit lumineux.

 

noyau7_26sept14.jpg

 

 

14 octobre 2014

Quinze jours seulement après sa mise en eau, soit à une vitesse record, ce noyau a développé une longue racine et est déjà prêt à germer

 

noyau7_14oct14.jpg

 

 

Je décide de le mettre en terre avant qu'il ait germé, car la racine touche déjà le fond du pot en plastique !

 

noyau7_14oct2014.jpg

 

 

 

 

08 novembre 2014

Tous les avocats ont été rentrés dans la maison pour passer l'hiver au chaud, pendant que notre dernier noyau vient de germer.

 

noyau7_08nov14.jpg

 

 

 

 

 05 mai 2015

Des nouvelles de notre avocat aux troncs jumeaux : le noyau a du mal à nourrir ses deux troncs parallèles, mais tant bien que mal il arrive à s'élever.

 

Noyau_jumeaux_05mai2015.jpg

 

 

 

 

 

 

10 février 2017

 

Voilà bien longtemps que je n'ai pas donné de nouvelles de mes avocats.

 

Voici les deux petits derniers :

 

Tout d'abord ce noyau que j'ai planté récemment car il était splendide et me plaisait beaucoup :

 

Noyau8_fev2017.jpg

 

 

Et ensuite, j'ai acheté pour la première fois en ce mois de février 2017 un avocat tropical.

 

3 à 4 fois plus gros qu'un avocat ordinaire, il renfermait un noyau de taille exceptionnelle, que je n'ai pu m'empêcher de faire germer pour voir ce que ça allait donner.

 

C'est la première fois que je vois ça : au lieu de germer en une tige unique saillante vers le bas, il a fait des racines multiples

 

 

NoyauAvocat_Ile2.jpg

 

 

NoyauAvocat_Ile1.jpg

 

 

 

 28 février 2017

 

D'une part les multiples racines ont atteint le fond du verre, et d'autre part, c'est inédit, le noyau germe en son dessus en plusieurs germes à la fois ! 

 

Noyau8_25fev2017.jpg

 

 

Et voilà le noyau planté en terre avec ses trois germes différents

 

Noyau8_25fev2017bis.jpg

 

 

 

08 mars 2017

Noyau8_08mars2017.jpg

 

 

 



14/10/2010
62 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour