Le blog de Sylvie Etche

Le blog de Sylvie Etche

La jaunisse du nourrisson

 

Le lendemain de mon accouchement, à la maternité, le pédiatre est passé pour la visite de routine et m’a annoncé que Jade avait la « jaunisse du nourrisson ».

 

Ca a eu l’air pour lui d’une banalité affligeante, mais moi j'ai ouvert de grands yeux horrifiés.

 

J’avais déjà entendu ce terme, mais je n’avais aucune idée de ce que c’était vraiment.

 

Alors pour toutes celles qui ont eu comme moi un pédiatre peu loquace, voici enfin expliqué en mots simple, ce qu’est cette fameuse jaunisse du nourrisson.

 

On l’appelle aussi Ictère. C’est une affection bénigne et très courante : elle touche 50 % des bébés nés à terme et 90 % des bébés prématurés, et survient entre 24 et 48 heures après la naissance.

Elle se manifeste par une coloration jaune de la peau de bébé - ce qui lui donnerait presque un joli teint « peau de pêche ».

 

 

Explication :

 

Dans le ventre de la mère, le fœtus a besoin de beaucoup de globules rouges. Après la naissance, les globules rouges présents en surnombre et devenus inutiles sont détruits. Cette destruction entraine la formation d’un pigment jaune, appelé bilirubine.

 

Dans le corps humain la bilirubine est éliminée par le foie, mais chez de nombreux nouveau-nés le foie est encore immature et il n’arrive pas à éliminer toute cette bilirubine. Une partie se déverse alors dans le sang du bébé et colore par transparence sa peau et le blanc de ses yeux en jaune, d’où le terme de « jaunisse ». L’urine de bébé prend également une couleur jaune prononcée.

 

A haute dose, la bilirubine peut être toxique pour le cerveau, c’est pourquoi le taux de bilirubine du bébé atteint de jaunisse va être surveillé régulièrement au moyen d’un appareil « flash » qui ressemble à un thermomètre électronique.

 

Il est apposé sur le front et indique la quantité de pigment encore présente dans le sang. L’appareil donne un chiffre qui s’interprète en fonction du nombre d’heures de vie du bébé.

Si la mesure donne un chiffre trop élevé, une prise de sang est alors réalisée pour connaitre précisément le taux de bilirubine dans le sang.

 

 

Traitement :

 

En fonction de l’intensité de la jaunisse, le pédiatre décide de traiter ou non bébé par la lumière : ce traitement s’appelle la photothérapie.

 

Bébé est placé tout nu dans un berceau spécial installé tout à côté du lit de la maman et qui ressemble à un aquarium clos et bien chauffé. Voici celui de Jade !

 

   

On protège les yeux de bébé avec un masque et on l’expose pendant plusieurs heures sous des néons de lumière bleue fluorescente. Cette lumière dégrade le pigment jaune, celui-ci est alors évacué plus facilement par le foie et les reins.

                                               

La température corporelle de bébé est surveillée par une petite sonde.La chaleur lui fait perdre un peu d’eau, aussi sa perte de poids des premiers jours va être un peu plus prononcée que celle des autres bébés, mais il rattrapera vite son retard.

 

Si bébé a besoin de téter pendant sa séance de photothérapie, il suffit de le sortir tout simplement. Puis il retournera ensuite dormir paisiblement dans son aquarium.

 

Les puéricultrices continuent de surveiller matin et soir le taux de bilirubine au moyen des « flashs ». En un à trois jours, le traitement est fini, d’autant plus que le foie acquiert vite la maturité nécessaire à l’élimination de la bilirubine.

 

Une fois le taux redevenu normal, bébé est apte à sortir de la maternité.



19/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi